Le monde dans ma poche !

…ou comment le smartphone a révolutionné la mobilité personnelle.

Ceux d’entre nous qui ont plus de 25 ans se rappellent d’un autre temps, où aller à une fête d’anniversaire impliquait de regarder le chemin avant de partir.

Nos déplacement ont été révolutionnés par l’apparition des smartphones avec GPS. Tout à coup, plus besoin de se préparer. Où que je sois, je connais ma position. Où que j’aille, je trouve ma destination. C’est devenu un réflexe au point qu’on a du mal à croire que ça ne fait que quelques années que c’est possible.

Aujourd’hui, les solutions de mobilités disponibles sur smartphone sont de plus en plus nombreuses. Après Google Maps, Mappy et leurs congénères, on a des outils de plus en plus complexes. CityMapper, qui propose l’offre des transports publics et leurs infos en temps réel, Uber qui révolutionne le concept du taxi, Drivy qui permet de louer sa voiture à un particulier, Waze qui réunit les données de ses utilisateurs pour offrir une navigation au plus près du réel, BlaBlaCar qui met en relation des covoitureurs pour de longs trajets… Et bien sûr notre Coovia, qui compose des itinéraires en mêlant transports publics et covoiturage entre particuliers pour les transports du quotidien.

Les possibilités sont tellement nombreuses, ça semble presque magique. Et aujourd’hui, on n’est plus jamais perdu, plus jamais échoué sans solution de retour… tant qu’on a de la batterie!

Comment ça marche tout ça? Comment font-ils tous, pour trouver des solutions alors même que la mobilité a toujours été une problématique sociétale complexe et difficile?

La magie, c’est cette technologie de plus en plus facile à utiliser pour monter des applications qui changent le quotidien des propriétaires de smartphones. Ces technologies sont de plus en plus efficaces, nombreuses, et accessibles.

La géolocalisation, qui consiste à localiser le smartphone par satellite, ça fait un bail qu’on l’utilise. Google maps offre (et vend) des services accessibles aux développeurs pour trouver des itinéraires. Ça aussi, ça fait un moment.

De nouveaux concepts ont vu le jour, petit à petit :

  • Le geofencing, petite trouvaille qui permet de détecter que l’appareil mobile quitte ou entre dans un périmètre, révolutionne encore la mobilité sur smartphone.
  • Le geotracking, qui consiste à analyser les déplacements de l’appareil, est aussi de plus en plus utilisé.

C’est par exemple comme ça que Waze peut « deviner » l’itinéraire que vous allez faire, comme ça que Citymapper vous prévient qu’il va falloir descendre du bus. Les application apprennent à reconnaitre vos habitudes en les analysant, et vous offrent la bonne information (ou la bonne pub…) au bon moment.

Se déplacer devient aussi facile que si nous étions omniscients, les données géographiques sont au bout de nos doigts. Et même plus fort, nos intentions sont dans l’appareil et c’est lui qui nous propose ce qu’on désire.

On peut s’autoriser à rêver sur ce qui reste à venir en matière de mobilité assistée par la technologie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *