Les règles de mise en place du plan de mobilité des entreprises

A partir du mois de janvier 2018, les entreprises de plus de 100 salariés devront proposer un “plan de mobilité des entreprises”, dit également “plan de déplacement” à leurs employés. D’ici cette date, il peut être lancé à tout moment. Seulement, un Plan de Mobilité se prépare en amont. Voici les étapes importantes à respecter avant sa mise en place effective.

Etape 1 : état des lieux de l’existant

Avant de lancer un plan de mobilité, il est important de dresser en amont un diagnostic de l’entreprise qui va permettre de mettre en place un plan de déplacement sur-mesure. De nombreux critères sont à prendre en compte du côté de l’entreprise mais aussi du côté des salariés, comme :

  • le budget transport pour l’entreprise (déplacements de clients, visiteurs, livreurs) ;
  • le budget de transport des salariés / stagiaires / contrats pro ;
  • le nombre de places de stationnement disponibles sur le parking de l’entreprise ;
  • recenser les différents modes de transports permettant de venir à l’entreprise, dont les transports alternatifs comme le vélo, les transports en commun ou encore le covoiturage ;
  • prendre en compte la localisation des lieux d’habitation des salariés et estimer ensuite leur temps de trajets en fonction des différents modes de transports utilisés (voiture personnelle, transports en commun, etc.) ;
  • identifier les points noirs (heures de pointe, zones d’embouteillages ou accidents fréquents, anticiper l’arrêt des transports en commun) ;
  • écouter les besoins et attentes des salariés.

Etape 2 : élaboration du plan d’action

Lorsque l’état des lieux de l’existant et des besoins a été établi, il est temps de se pencher sur les différentes solutions qui peuvent être mises en place pour le Plan de Mobilité des Entreprises. Cela peut être apparaître sous forme d’un rôle informatif en facilitant l’accès à l’information sur les divers transports qui peuvent faire le trajet domicile – travail, où ils se prennent et à quels horaires.

Le Plan de Mobilité des Entreprises a également pour but de proposer des solutions actives. Il est possible de mettre en place un système interne de covoiturage et des navettes favorisant la mise en relation entre salariés. et de créer des stationnements pour tous les moyens de locomotions comme un garages à vélos couvert.

L’entreprise peut se rapprocher des mairies ou des sociétés de transports pour proposer un partenariat et des tarifs attractifs. Par exemple, Coovia qui facilite le covoiturage régulier grâce à son application propose des partenariats avec des entreprises. Ces partenariats peuvent également permettre d’améliorer la desserte de l’entreprise ou des zones d’habitations très excentrées. A noter que l’ADEME peut proposer une aide financière et technique pour la mise en place du Plan de Déplacement des Entreprises.

Il est important de communiquer de manière régulière aux salariés sur l’avancée du projet et d’indiquer les avantages qu’ils en retireront.

Etape 3 : mise en place du plan de mobilité des entreprises

Après avoir pris toutes les informations nécessaires auprès de partenaires et avoir une idée précise des modalités du plan de mobilité, l’entreprise entreprend sa mise en place. Un calendrier défini permet aux salariés de suivre l’évolution de sa mise en oeuvre et les inclut ainsi dans ce projet, favorisant l’esprit d’équipe et la culture d’entreprise.

The following two tabs change content below.
Rédactrice web. Ecrire pour prendre conscience que chaque geste compte et pousser sa réflexion un peu plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *